Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Vie sociale / CPAS / Service social général
Actions sur le document

LE SERVICE SOCIAL GENERAL

Les missions du Service Social Général de première ligne

 

Le service social est composé de 2 travailleurs sociaux et d’1 assistant administratif

Virginie MORTAIGNIE : Les lundis et vendredis de 8h45 à 11h45 – 069 / 66.93.75
Julien PONTEGNIE : les mardis et jeudis de 8h45 à 11h45 – 069 / 66.93.67

Les mercredis et les après-midis : sur RDV uniquement 

L’information

Très souvent, nous remarquons que les personnes qui s’adressent au service social sont mal informées ou pas informées du tout sur la législation. De nombreux problèmes auraient pu être évités si ces personnes avaient eu connaissance de ces éléments ou s’étaient adressées plus tôt à notre CPAS.

Lorsqu’une personne vient s’informer auprès de notre service, notre action consiste soit à répondre directement, soit à rechercher tous les renseignements, soit à l’orienter vers d’autres services plus spécialisés.

L’aide dans l’exécution de démarches auprès d’organismes tant publics que privés

Cette aide va souvent de paire avec l’information. Pour de nombreuses personnes, entreprendre des démarches ou compléter des formulaires est fort difficile. Notre rôle consiste à les aider à dépasser ces obstacles et à les rendre autonomes pour l’avenir.

La guidance psychosociale

La guidance psychosociale est un travail à long terme entrepris avec des personnes qui souhaitent modifier leur situation que ce soit sur le plan personnel, familial, financier, professionnel ou éducatif.

Ce travail nécessite une volonté réelle des personnes de vouloir examiner leurs problèmes, une collaboration étroite avec le travailleur social afin de repérer leur potentialité et les modifications à apporter.

La guidance budgétaire et la gestion financière

Lors de situation financière difficile ou en cas de mauvaise gestion par la personne, deux types d’aide spécifique peuvent être envisagés :

  • La guidance budgétaire :

Le travailleur social, en accord avec le bénéficiaire assure un suivi du budget de la personne. Dans ce cas, la personne garde l’accès complet à ses ressources et à ses dépenses.

  • La gestion financière :

Lorsque la situation l’impose et le permet et en accord avec le bénéficiaire, une gestion financière peut être entamée. Dans ce cas, la personne mandate le travailleur social pour qu’il gère ses ressources et ses dépenses via un compte de gestion. Bien qu’utile dans certaines situations, ce type d’aide risque de déresponsabiliser le bénéficiaire.

Les aides financières

Toute demande d'aide financière  doit faire l'objet d'une enquête sociale établie par un assistant social. Cette demande est ensuite soumise au Conseil d'Action Sociale qui décide de l'octroi ou du refus.

Au niveau collectif

Une assistante sociale est chargée de rencontrer les personnes qui demandent le bénéfice des services maintien à domicile : repas, aide familiale et dépannage.

Concrétement
 

  • Le CPAS reçoit, via les assistants sociaux, toute personne qui fait appel à lui et qui réside sur le territoire de la commune de Pecq. Il informe des droits et des aides pouvant être accordées en fonction de sa situation.
     
  • Toute demande sera inscrite dans un registre et sera suivie d’une enquête sociale  réalisée par un travailleur social qui devra être soumise dans les 30 jours au Comité Spécial du Service Social. Le travailleur social est soumis au secret professionnel.
     
  • L'aide sociale accordée par notre CPAS peut être très diversifiée. Elle peut  être préventive, administrative et être accompagnée d’une guidance psychosociale. Elle permet à la personne de pouvoir mener une vie conforme à la dignité humaine (art 1 de la loi du 08/07/1976). 
     
  • L'aide sociale peut  prendre diverses  formes : 
    • Le droit à l’intégration sociale : octroi d’un revenu d'intégration sociale  pour les personnes ayant peu ou pas de revenus. Toute personne a droit à l'intégration sociale. Ce droit peut, dans les conditions fixées par la loi (26 mai 2002), prendre la forme d'un emploi et/ou d'un revenu d'intégration, assortis ou non d'un projet individualisé d'intégration sociale.
  • Pour obtenir ce droit, les conditions que l’usager doit remplir lui seront expliquées par l'assistant social.
     
  • Ces conditions concernent la résidence, l’âge, la nationalité, les ressources, la disposition au travail et le fait d’avoir fait valoir ses droits à d’autres prestations sociales de la législation belge.
     
  • L’aide sociale équivalente au revenu d’intégration sociale. Cette aide est accordée pour  les personnes étrangères inscrites au registre des étrangers qui n'ont pas droit au revenu d'intégration sociale.
     
  • La réinsertion socioprofessionnelle : les bénéficiaires du droit à l'intégration sociale pourront être mis au travail par le biais d’un engagement sous contrat article 60§7. Les personnes travailleront le nombre de jours nécessaires afin de récupérer leurs doits aux allocations de chômage ou travailleront afin d’obtenir une expérience professionnelle.
     
  • L'aide financière et ou matérielle : avances sur salaires, sur allocations sociales, intervention pour les retards de mutuelle, intervention pour les factures d’électricité, de gaz, d’eau, de repas/piscines/transports /matériels scolaires  (via fonds énergie, droit de tirage, fonds social et culturel), intervention pour le chauffage, gestion /guidance budgétaire, octroi de colis alimentaires….
     
  • L’aide administrative : possibilité de suivi en gestion budgétaire, aide pour compléter des documents, informations diverses, aide sociale aux mineurs, aux enfants, contact avec le service de l'aide à la jeunesse...
     
  • L'aide au logement : aide à la recherche d’un logement, à la constitution  d’une caution locative, aide à l’introduction d’une demande de logement social, octroi d’attestation sans-abri, d’une adresse de référence…
     
  • Réquisitoire : l'intervention pour l’hébergement des personnes en maison de repos ou en institution (maison d'accueil, hôpital psychiatrique, maison maternelle...).